Quelle richesse dans le dialecte alsacien !

Quelle richesse dans le dialecte alsacien !

L’alsacien, langue germanique chargée d’histoire et surtout si belle à entendre, est la deuxième langue régionale de France. Ce dialecte est pratiqué, en Alsace, par près de quatre adultes sur dix.

Le dialecte alsacien est une langue parlée non codifiée qui fait partie intégrante du patrimoine de l’Alsace. Il représente l’identité alsacienne. Ce n’est pas uniquement un moyen de communication, c’est aussi une fonction expressive. C’est le prolongement sur un même territoire de la culture française et de la culture allemande.

Le dialecte alsacien est la façon alsacienne d’assimiler les deux cultures et de favoriser leur osmose.

L’alsacien est ponctué d’expressions fleuries ou corsées qui sont le plus souvent intraduisibles. En effet, c’est un langage très imagé rempli de poésie et de sentiments. Pour preuve, voici est un tout petit condensé d'expressions typiquement alsaciennes.

 

Uf beida Achsla Wasser Traga : porter de l’eau sur les deux épaules : satisfaire deux personnes aux intérêts opposés.

 

An eim Ohr herhr’t nix, un a mandera isch’r dauib : d’une oreille il n’entend rien et de l’autre il est sourd : Il est inutile de chercher à convaincre quelqu'un qui ne veut pas entendre raison.

 

Üssra Mucka macht’r a Elefant : d’une mouche, il fait un éléphant : avoir tendance à l’exagération.

 

A Bettflascha mit Ohra : une bouillotte avec des oreilles : mot doux pour désigner sa petite amie.

 

Nawa d Schüal geh : aller à côté de l’école : on ne parle pas d’école buissonnière mais d’un conjoint infidèle.

 

Da hat nit alli Tassa im Schrank : il n’a pas toutes les tasses dans le buffet : ce dit d’une personne qui n’a plus toute sa tête.

 

Ar isch bleed uf d Walt ku, un hat nit drzüe glehrt : il est né stupide et n’a rien appris par la suite : un cas désespéré.

 

As hat üs dr Flascha trunka, un dr Zapfa isch’m im Büch bliwa : elle a bu au goulot et le bouchon lui est resté dans l’estomac : veut simplement dire qu’elle est enceinte.

 

Dr Hunger macht üs Brot Labküecha : la faim donne au pain un goût de pain d’épices : la faim est le meilleur des cuisiniers.

 

Ich ka riewig parisser Schüe alega, d’Fiess sinn doch vom Elsass : j’ai beau mettre des chaussures parisiennes, les pieds sont tout de meme alsaciens : il est difficile de renier ses origines.

 

Peut-être en connaissez-vous aussi ?

 

03/04/2016 Actualités 1256

Catégories de blog

Préc
Suiv